Canada

Deux jours dans les Laurentides: neige et balade en chiens de traineau

Après la ville, direction la montagne et plus précisément les Laurentides, région du Québec, au Nord de Montréal. Cette région est caractérisée par des montagnes arrondies, de vastes forêts et des milliers de kilomètres de pistes de ski de fond. Les stations les plus populaires sont celles du Mont-Tremblant, Sainte-Adèle et Saint-Sauveur.

Pour y aller, une voiture est nécéssaire. Du coup, location par le biais de l’agence Discount de Montréal. Il faut être très patient pour récupérer la voiture…pas moins d’une heure! Mais pas de déception car c’est une Jeep Compass (il faut bien cela pour conduire sur la neige).

Même si la neige commence à tomber, la conduite est très facile. En effet, les routes sont bien dégagées et les canadiens roulent prudemment. Bon ok même les bus nous dépasseront mais le principal est de conduire prudemment !

Sur la route, à chaque sortie, il y a une sorte de centre commercial avec des dizaines de magasins. Ce sera donc un arrêt à Five Guys. J’avais découvert cette chaine de hamburgers à Los Angeles et j’avais adoré. Et je n’ai pas été déçu !

Mont Tremblant

Arrêt rapide dans le centre ville de Mont Tremblant.

Il y a également le village à visiter qui ressemblerait à Disney. Ce sera pour une prochaine fois!

Le Scandinave SPA Mont Tremblant

Trouvé complètement au hasard, ce SPA propose des bains en extérieurs. Qui dit au hasard, dit ne pas avoir regardé les prix avant sur Internet. “Pardon, vous avez dit combien?”. Ah ok. Un grand moment ! Pour avoir regardé sur internet après, le SPA applique des hausses de prix lors des périodes de vacances. Il faut compter environ 100 $ par personne en haute saison avec la location du peignoir (quand même) et le thé à volonté (la précision est importante!).

Mais quel bonheur de se détendre dans des bains scandinaves au coeur de la forêt laurentienne, le long des rives de la rivière du Diable. Des bains de vapeur à l’eucalyptus, des saunas sec finlandais, des circuits de bains chauds et des chutes thermales. Puis, des piscines froides, des chutes d’eau nordiques et même la rivière du Diable. Ok OK cette dernière n’était pas possible car vraiment l’eau était trop froide (la piscine à 10 degrés m’a suffit). Il y a également des aires de détente c’est à dire des solariums, des hamacs, des transats devant une cheminée (ne pas dormir, ne pas dormir…ne pas ronfler).

Par contre, silence obligatoire ! Il y a des gardes qui chassent ceux qui parlent même quelques secondes (quel boulot quand on y pense). En tout cas, c’était juste génial et vraiment à faire.

Balade en chiens de traineau

THE activité! Réservée en amont du voyage, c’était pour moi l’activité la plus attendue du voyage. Malheureusement, l’entreprise auprès de laquelle on avait réservé, a annulé, 4 jours avant le jour prévu, par manque de neige. J’avais passé des heures a chercher une entreprise qui prenne soin des chiens et qui ne fasse pas uniquement du business et donc un attrape touriste. Malgré la déception, on s’est mis en tête d’en trouver une autre, plus loin ou la neige serait présente.

On s’est donc orienté vers Action Tremblant Activities. Contact pris par téléphone, il y a de la neige, ok réservation effectuée. L’adresse du RDV est donnée par SMS. RDV donc à Ivry sur le Lac, ville située à 25 minutes de Mont Tremblant.

Je ne saurais dire pourquoi mais le stress pour cette activité était au maximum. Surtout la peur du froid. Et cela ne va pas s’arranger quand on on rentre dans une espèce de hangar en travaux. Chaque participant doit indiquer si il est cardiaque, si il a des problèmes de santé. Bref, on doit signer une feuille indiquant qu’on a conscience des risques et qu’on peut mourrir. Vraiment rassurant !

Et la il faut s’habiller. On nous conseille d’enfiler des couches de vêtements pour lutter contre le froid. Ok let’s go! Je pense que c’était la première fois de ma vie que je mettais autant de vêtements sur moi. Pour ne pas perdre toute crédibilité je ne mettrais pas de photos de moi, mais sachez que quand je regarde une certaine photo, je me prends un fou rire direct. Je pense que le bibendum Michelin avait une concurrente sérieuse!

Après une rapide présentation de ce qu’il faut faire et ne pas faire, c’est parti ! Pour la première partie, il est possible d’être à deux dans le traineau et seul le musher conduit. Bref, moment de solitude dans une montée quand les chiens n’arrivaient pas à tirer le traineau! Bon après, il était possible de conduire chacun à son tour avec le musher à ses cotés. Tout est question d’équilibre. En tout cas, c’est comme une trottinette et pour tourner, il suffit de se balancer du coté ou on veut tourner.

Concernant les chiens, ce n’était pas des Huskies mais des Alaskans Huskies qui sont des chiens d’attelage. Son nom vient de l’État américain d’Alaska où des chiens de type husky (husky sibérien, Husky de Sakhaline, husky croisés) ont été croisés avec des chiens locaux, des americans indian dogs, puis d’autres chiens européens (grandes races de lévriers, Pointer anglais, Setter anglais, Braques et chiens courants croisés) aptes à la course dans le but unique d’en améliorer les performances. De ce fait, l’Alaskan Husky est le chien le plus fréquent dans les compétitions de chiens d’attelage au niveau mondial. Les courses de vitesse comme le championnat de Fairbanks (Alaska) ou celui d’Anchorage (Alaska) sont toujours gagnées par des équipes d’Alaskan Huskies. D’ailleurs, leur vitesse moyenne peut aller jusqu’à 31 km/h sur trois jours, ou 32 à 48 km/h sur un jour.

Les échanges avec le musher étaient simplement géniaux. On a pu constater la complicité entre les hommes et les chiens. J’ai réussi a oublier ma culpabilité de faire endurer à ses pauvres bêtes des courses pour le plaisir des touristes. Mais non, à priori, ils aiment ça et ne demandent que ça.

En tout cas, ce fut un super moment ! Tant de stress pour rien! Et le bon coté c’est qu’avec autant de couches de vêtements je n’ai pas eu froid. La balade a duré une heure soit huit km dans la forêt et autour du lac Manitou. Compter 150$ par personne pour une heure.

Saint Sauveur

Après Mont Tremblant, direction Saint Sauveur, une ville et station de ski qui se situe à moins d’une heure de Montréal. La neige tombant, l’ambiance était magnifique, il y avait même encore des petits airs d’ambiance de Noël.

Hôtel Le Versailles

Cet hôtel situé à Saint Sauveur est relativement proche du centre et…du Tanger Outlets. L’occasion de faire de très bonne affaires (et de changer sa doudoune pour un prix défiant toute concurrence).

Mention spéciale pour la cheminée à l’intérieur de la chambre. L’avantage est que les habits et chaussures ont pu sécher rapidement vu la chaleur à l’intérieur ! Le seul point négatif de cet hôtel était le petit déjeuner. Aucun choix et le peu qu’il y avait n’était pas génial.

Restaurant le Bâton rouge

Ce restaurant propose de nombreuses viandes qui sont très bonnes. Il était recommandé par l’hôtel, enfin plutôt était partenaire de l’hôtel dans la mesure où les clients peuvent obtenir 15 % de réduction sur la note finale (bien vérifier car notre serveur avait oublié…oubli involontaire bien sur!).

Et voila, retour avec la voiture à Montréal. Deux jours géniaux dans cette région des Laurentides qui est juste magnifique sous la neige. Gros coup de coeur pour la balade en chiens de traineau qui restera un magnifique souvenir.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :