Suisse

Comment aller au Jungfraujoch et être sur le toit de l’Europe

En février, j’ai passé un week end à Interlaken en Suisse. Le temps étant vraiment incertain, il était difficile d’envisager des activités en extérieur. Et puis, énorme coup de chance, le beau temps revient. Alors, c’est décidé, aujourd’hui, nous irons au Jungfraujoch pour être sur le toit de l’Europe !

Pourquoi le toit de l’Europe? Tout simplement parce que le Jungfraujoch est la gare de chemin de fer la plus élevée d’Europe. Elle culmine à 3 454 mètres d’altitude. Elle permet d’accéder au pic de la Jungfrau.

Vous connaissez la Jungfrau? C’est une montagne très connue de tous les suisses et des français aimant la montagne. Bon, j’avoue que je ne l’a connaissais pas avant d’y aller. Mais j’en ai tellement entendu parler que j’étais impatiente (et intriguée) de l’à découvrir. Et je dois dire que je n’ai pas été déçue, j’ai même été émerveillée par la beauté de ce site.

Retour sur cette expérience inédite.

Où se situe la Jungfrau?

La région de la Jungfrau se situe au sud du canton de Berne, à 200 km à l’est de Genève. La ville d’Interlaken est le point de départ idéal pour visiter cette région (notamment par rapport à l’offre d’hébergement). D’ailleurs, le nom de cette ville, lui vient de sa situation, entre les lacs de Brienz et de Thoune.

Concernant plus particulièrement la Jungfrau, il s’agit d’un sommet situé dans le massif des Alpes bernoises. Il culmine à 4 158 mètres d’altitude.

Jungfraujoch, le toit de l'Europe

Comment accéder au Jungfraujoch ?

Pour accéder au Jungfraujoch, il faut partir de Grindelwald, un célèbre village de montagne qui se situe à 20 km d’Interlaken. D’ailleurs de nombreux bus et trains vous permettent de rallier facilement ces deux villes.

Le point de départ de cette excursion est le Grindelwald Terminal. Ensuite, il faut compter 45 minutes jusqu’au Jungfraujoch (sans les temps d’attente bien sur).

Prendre la télécabine Eigerexpress

A partir de Grindelwald terminal, vous avez 2 options: soit le train, soit une télécabine pour accéder à l’Eigergletscher (glacier de l’Eiger). Nous pensions prendre le train à l’aller et la télécabine au retour. Sauf que nous avons loupé le train. Bref, nous avons donc pris la télécabine à l’aller et au retour. Le gros avantage est qu’il n’y a pas de temps d’attente, et que ce moyen de transport vous fait gagner 45 minutes par rapport au train. Nous n’avons pas regretté de ne pas avoir pris le train dans la mesure où il y a beaucoup de tunnels lors de l’ascension. Ce qui ne nous aurait pas permis de profiter de la vue comme espéré.

Il faut compter 15 minutes de télécabine entre Grindelwald et la station du glacier de l’Eiger. Que dire ? C’est long 15 minutes ! Bon, il faut dire que je n’aime pas les télécabines surtout quand c’est aussi long. Après je dois reconnaitre qu’il y a eu quelques “wahoo” sur le trajet !

Jungfrau

Prendre le train à Eigergletscher (Glacier de l’Eiger)

Quel soulagement une fois arrivée! Ensuite, depuis la station de l’Eigergletscher et pour accéder au Jungfraujoch, il faut prendre un train à crémaillère. Il y en a un toutes les heures.

En attendant le train, il est possible de profiter de la vue sur les montagnes. J’ai été totalement impressionné par ces centaines (milliers?) de skieurs…Et dire qu’en France, les remontées mécaniques sont fermées…

Le train arrive…l’excitation est à son maximum. Dans environ 30 minutes, nous arriverons enfin à la Jungfraujoch, la gare de chemin de fer la plus élevée d’Europe à 3 454 mètres d’altitude.

Mais avant, le train emprunte un tunnel, long de sept kilomètres à partir de la gare d’Eigergletscher qui a été creusé entre 1896 et 1912.

Jungfrau, le toit de l'Europe

Il fait un arrêt, de 5 minutes, à la gare d’Eismeer (3 160 mètres d’altitude). Vous pouvez ainsi descendre du train pour pouvoir admirer des paysages magnifiques.

N’ayez pas peur, vous avez le temps de descendre, de prendre quelques photos et de remonter dans le train. Attention au retour il ne s’arrête pas dans cette gare.

Jungfraujoch, le toit de l'Europe

Enfin ! Nous voila arrivés à la gare de la Jungfraujoch, la plus haute d’Europe ! Pour profiter au maximum du site, il est possible de suivre un parcours.

Jungfraujoch, le toit de l'Europe

Pour ne pas suivre les groupes de touristes, nous ne les faisons pas dans l’ordre (en mode rebelles ! ).

Le tour du Jungfraujoch

Dès la sortie du train et jusqu’au premier point, marcher dans ce long couloir était impressionnant voir glaçant.

Alpine sensation

Notre premier arrêt était l’Alpine sensation. La magie opère.

Ensuite, on emprunte un couloir, long de 250 mètres, pour rejoindre le Jungfraujoch Ice Palace. On y découvre l’histoire des mineurs ayant construit le Jungfraujoch. Frissons garantis (et pas qu’à cause du froid !).

Jungfraujoch Ice Palace (palais des glaces)

Des guides de montagne ont créé les allées et les halls dans les années 1930. Ainsi, on marche sur la glace, on admire des sculptures et on rencontre même Scrat.

Je n’avais jamais vécu une expérience telle que celle la. J’ai été impressionné et j’ai juste adoré. Cette journée au Jungfraujoch s’annonçait vraiment riche en surprises et en émotions.

Jungfraujoch Plateau

Après une longue marche, on arrive enfin au Jungfraujoch plateau. On se retrouve dehors, au plus près du Jungfrau. On est entouré de montagnes, toutes plus belles les une que les autres. Quelle vue sur le glacier d’Aletsch! S’il n’avait pas fait aussi froid, je pense que j’aurais pu rester des heures à admirer le paysage.

Complètement frigorifiés, on rentre pour se diriger vers la plateforme du Sphinx.

La plateforme du Sphinx

La plateforme du Sphinx (3571 mètres d’altitude) permet d’accéder au sommet du Jungfraujoch et d’avoir la plus belle vue sur le Mönch (Moine), un autre sommet.

Avec cette sensation magique d’être au dessus des nuages.

Ensuite, pour se réchauffer, rien de tel qu’un arrêt dans le magasin Lindt (très malin !).

Il y avait également un restaurant qui proposait un take away. Mais l’appel du chocolat a été plus fort ! Malheureusement c’est déjà la fin de cette excursion absolument géniale.

Conseils pour aller au Jungfraujoch

Dans cette dernière partie, je vous donne quelques conseils pour profiter au maximum de votre visite du Jungfraujoch.

Le tout premier est de venir tôt compte tenu du monde.

Parking

Si vous venez en voiture, la solution la plus facile est de se garer au Grindelwald Terminal (3818 Grindelwald). En plus, il n’est pas très cher (6 francs suisses pour 5 heures).

Météo

La météo est un point à ne pas négliger. En effet, si vous allez au Jungfraujoch, un jour ou la vue n’est pas dégagée, vous serez déçue et je vous comprendrais ! Avant d’y aller, vous pouvez consulter la météo sur le site de la Jungfrau et visionner la webcam officielle de la Jungfrau.

Attention également aux vêtements que vous portez. Début février, il ne faisait que – 19 degrés avec un léger vent!

Jungfraujoch, le toit de l'Europe

Prix

Aie…Le prix est excessif pour les touristes. Si vous avez le Swiss pass, vous bénéficiez du tarif demi tarif. Sinon, il faudra payer 200 francs suisses…C’est un sacré budget, je vous l’accorde. Mais c’est aussi une sacré expérience, que vous n’oublierez jamais !

Par ailleurs, afin de gagner du temps, vous pouvez réserver votre billet ici:

Une fois votre billet réservé, consultez ce site pour connaitre les horaires des trains.

Le mot de la fin sur cette excursion au Jungfraujoch

Après avoir passé des heures au Jungfraujoch, il est temps de rentrer, de reprendre le train et la télécabine. Je n’aime pas les télécabines mais je dois reconnaitre que les sensations avec cette vue magnifique font partie du voyage. Par ailleurs, il faut reconnaitre qu’on se sent vraiment en sécurité. Par ailleurs, le palais des glaces restera un de mes meilleurs souvenirs.

Je ne suis pas la seule à être tombé sur le charme de ce site. En effet, dans cet article sur les coups de coeur en Suisse, plusieurs blogueurs l’avait mentionné.

Jungfraujoch, le toit de l'Europe
Kiki devant la Jungfrau

En attendant de pouvoir voyager à nouveau, pourquoi ne pas finir la journée par une bonne fondue?

Jungfraujoch, le toit de l'Europe
Humour suisse

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à le partager.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *