Est Canadien

Suite du road trip au Canada: deux jours à Toronto

Suite du road trip. Après Montréal et Ottawa, dernière étape à Toronto. Cinq heures en train d’Ottawa (c’est long!) et nous voila arrivés à Toronto. J’étais très impatiente de découvrir cette ville dans la mesure où j’avais hésité entre Vancouver et Toronto pour effectuer mon séjour linguistique de trois mois.

Lors de l’arrivée sur la place Yonge Dundas, la première impression a été : “oh mon dieu on se croirait à New York avec ses building, ses taxis jaunes”. L’ambiance y est totalement différente d’Ottawa, qui était on ne peut plus calme. En effet, Toronto est la capitale de la province de l’Ontario. Elle est la ville la plus peuplée du Canada avec 2,7 millions d’habitants et la 5ème en Amérique du Nord.

Mais après quelques heures à arpenter la ville, non on est pas à New York. La ville est bien différente de sa (presque) voisine américaine. Toronto est une ville tout en contraste entre building et bâtiments anciens. Par contre, elle a beaucoup de similitudes avec Vancouver notamment au niveau de l’architecture des buildings. Il ne lui manque que l’océan !

On commence les visites par l’emblématique CN Tower. La tour la plus touristique de Toronto (et une tour de plus à ma liste !)

La CN Tower de Toronto

La tour CN est haute de 553,33 mètres. Pendant 34 ans, elle a été la plus haute tour du monde avant d’être dépassée en 2009 par la Burj Khalifa (828 mètres), le Tokyo Skytree (634 mètres),  l’Abraj Al Bait Towers à la Mecque en Arabie saoudite (601 mètres) puis la Tour de télévision et de tourisme de Canton (600 mètres). Toutefois, elle reste à ce jour la plus haute tour de l’hémisphère occidental.

Elle a ainsi été construite de 1973 à 1976 par le Canadien National (CN) qui désirait montrer la force de l’industrie canadienne en édifiant le plus haut édifice du monde. Elle était à l’origine prévue comme une antenne pour la radio et la télévision. En 1995, la Société immobilière du Canada a acheté la tour. Cette société de la Couronne l’a depuis renommée « tour nationale du Canada ».

On peut accéder à plusieurs niveaux entre 342 mètres et 447 mètres d’altitude.

Toronto

Pour l’anecdote, plutôt marquante, la tour est touchée par la foudre 75 fois par an en moyenne.

Le niveau d’observation principal

Il se situe donc à 346 mètres du sol. Quand on sort de l’ascenseur, on est submergé par la beauté de la vue sur Toronto (rien à voir avec la tour de Montréal!).

Le plancher de verre

Le plancher de verre est situé à 342 mètres du sol. Pour y accéder, il faut prendre un ascenseur pendant 58 secondes, soit une vitesse de près de 21 km/h (ça peut être long si vous êtes claustrophobe).

Une expérience vraiment originale! On peut même s’y allonger pour se rendre un peu plus compte de la hauteur. Ami sujet au vertige, passez votre chemin !

Le Sky Pod

Le Sky Pod, c’est à dire une petite plate-forme, se trouve au-dessus de l’étage principal d’observation. Il est situé à 447 mètres du sol (soit 147 étages et 33 étages au dessus de la plateforme principale).

La vue y est beaucoup plus impressionnante par rapport à la plateforme principale du fait de l’inclinaison des fenêtres.

Pendule

Un pendule a été installé pour contrôler le vent sur la tour et ainsi réduire la vitesse des ascenseurs.

Toronto

Dernière possibilité au sein de la CN Tower, l’Edgewalk. Il s’agit d’une petite marche sur un rebord de 1,50 mètre de large à 356 mètres du sol. On circule autour du sommet, équipé d’un harnais de sécurité relié à un rail permettant de se pencher en arrière au-dessus du vide. Bon, autant dire que cette activité n’était pas pour moi (même sur pari perdu!).

L’entrée dans la Tour n’est pas donné: 38 $ pour l’accès à la plateforme principale ou 53 $ avec l’accès au Skypod. Mais cela vaut vraiment le coup si vous êtes à Toronto.

La patinoire de Toronto

Pour profiter de l’ambiance, encore de Noël, on s’arrête à la patinoire située au Nathan Phillips Square (vers l’hôtel de ville). Mais que je vous rassure, il s’agissait juste d’admirer les patineurs en herbe.

Toronto Maple Leafs (hockey sur glace)

Quelle belle transition. Qui dit patinoire, dit hockey sur glace! Et qui dit hockey sur glace dit Canada. Alors forcément l’occasion était trop belle. Coup de chance, l’équipe de hockey de Toronto, la Toronto Maple Leafs, jouait contre les Islanders de New York, dans un match de LNH (ligue nationale de hockey). Premier match de hockey pour moi (enfin non, le tout premier fut à Châlons en Champagne, mais je crois que je n’avais pas vu la fin!). Pour information, il est très difficile d’avoir des places, alors si vous savez que vous allez au Canada, pensez à acheter vos billets bien à l’avance. D’ailleurs, il y a des sites de revente de tickets qui permettent quand même d’obtenir des places (mais à quel prix et à quel stress de savoir si ce sont des vraies places ou pas).

Une fois entrés dans l’enceinte de la patinoire Scotia Bank Arena (et soulagés d’avoir eu des vrais tickets), on peut profiter de l’ambiance qui monte petit à petit. En attendant le début du match, de nombreux stands de restauration et de boissons sont présents.

Ensuite, il faut rentrer dans la patinoire et trouver sa place. Et juste avant le début du match, 18 819 canadiens chantant leur hymne était juste impressionnant et magnifique.

Juste un peu déçue qu’il n’y ait pas eu plus d’ambiance pendant le jeu. Les spectateurs regardent mais sans chanter ou encourager leur équipe. Par contre, pendant les pauses, des écrans diffusent des images de personnes au hasard dans la patinoire, fous rire garantis !

Je vous mets deux vidéos : la première lors de l’arrivée des joueurs et la deuxième, suite à un but de Toronto.

En tout cas, belle victoire (3- 0) de l’équipe de Toronto et très belle expérience !

Spirit of hockey

On continue dans l’ambiance hockey, avec un petit détour par la boutique officielle de l’équipe de Toronto.

Il est possible d’acheter toutes sortes d’objets relatifs à l’équipe des Maple Leafs de Toronto. Comme toute boutique officielle, les prix sont assez élevés.

Il y a également un musée à visiter mais malheureusement le temps nous a manqué.

Je finirais cette partie en parlant du St Lawrence Market. Ce marché est à voir à Toronto. Toutefois, il est fermé les dimanche et lundi. Autant dire que c’est tombé les jours où on y était !

Restaurants et hôtel à Toronto

Comme les précédents articles, je vous propose quelques bonnes adresses de pubs, restaurants et hôtel.

Town Crier

L’extérieur de ce pub fait penser au pub de la série How I meet your mother. Du coup, on s’est senti obligés de s’y arrêter.

En tout cas, très bonne adresse car très bon choix de bières et le hamburger était très bon.

L’adresse de ce pub : Town Crier, 115 John St, Toronto

REDS Midtown Tavern

Situé à proximité de l’hôtel, ce pub/restaurant propose un bon choix de plats. Mention spéciale pour les nachos (très épicés) et le crayon avec blocs notes pour s’occuper pendant le repas (ou pour préparer les prochains voyages).

L’adresse de ce restaurant : REDS Midtown Tavern, 382 Yonge St #6, Toronto.

Blaze Pizza

Cette pizzéria est un bon arrêt si vous souhaitez manger une pizza rapidement. Il est possible de choisir tous les ingrédients de sa pizza.

Toronto

L’adresse de cette pizzéria: Blaze Pizza 150 John St, Toronto

The Saint James Hotel, Ascend Hotel Collection

Peu d’avis sur Internet pour cet hôtel, alors un peu septique lors de la réservation et à l’arrivée. Mais très belle surprise lors de la découverte de la chambre.

Toutefois, le seul mauvais point est le petit déjeuner. En effet, l’hôtel offre un coupon pour aller dans le restaurant mexicain Freshii, en bas de l’hôtel, pour choisir un plat.

Toronto

Si vous vous demandez ce que c’est, c’est un cali smoothie bowl . Je ne pourrais pas dire que ce n’est pas bon mais le choix est limité (et un burrito de bon matin, comment dire).

L’adresse de cet hôtel : The Saint James Hotel, 26 Gerrard St E, Toronto.

Cora Breakfast and Lunch

Le petit déjeuner de l’hôtel n’étant pas idéal, pour le dernier petit déjeuner du séjour, on retourne dans un Cora breakfast and lunch (les mêmes restaurants qu’on avait découvert et adoré à Montréal).

L’adresse de ce restaurant : Cora Breakfast and Lunch, 27 Carlton St, Toronto. (https://www.chezcora.com/en/menu/fresh-fruits)

Et voila Toronto c’est fini. Une belle découverte. Par contre, je n’ai aucun regret d’avoir choisi Vancouver. En effet, même si les deux villes se ressemblent, Vancouver a un petit charme en plus.

Petite particularité, pour aller à l’aéroport, il faut prendre un ferry. Cette petite traversée (5 minutes) permet d’avoir une dernière vue sur la CN Tower.

Toronto était la dernière étape du road trip avant le retour en France (en Suisse plutôt). Mais, j’ai une dernière découverte à vous faire partager avant de clôturer ce road trip au Canada…

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :