Italie

Welcome to Italy : Road trip en Sardaigne (part 2)

Après la première partie du road trip en Sardaigne, je vous propose la suite. À la fin de l’article, je vous propose un résumé de ce road trip.

Jour 7 : Costa Paradiso – Castelsardo

Rocher de l’éléphant

Avant d’arriver à Castelsardo, arrêt obligatoire au rocher de l éléphant (roccia dell’Elefante), un rocher d’environ 4 mètres de haut. Ce rocher est une attraction touristique! Et oui, des bus entiers s’arrêtent pour que les touristes descendent, se mettent au milieu de la route et prennent une photo de ce rocher ! Comment résister à l’idée de faire pareil (sans risquer de se faire écraser bien sûr ! )

Castelsardo

Prochain arrêt la ville de Castelsardo.

La ville de Castelsardo, 5000 habitants, est située sur un promontoire dans le Golfe dell’Asinara. Cette ville ferait partie des plus belles villes d’Italie selon de nombreux sites internet et guides.

Le château des Doria

L’accès au château des Doria n’est pas forcément des plus simple. Il faut oublier la voiture et prendre son souffle pour grimper une belle pente. Une fois arrivé, il faut payer 3€. Le château en lui même n’est pas des plus intéressants mais la vue est absolument magnifique sur Castelsardo.

A l’intérieur du château, une exposition sur l’histoire des panier tressés.

En sortant, nous avons pu croiser un Monsieur, très sympathique, fabriquant les paniers tressés.

Plage de Lu Bagnu

Après l’instant culture au château, retour à la détente sur la plage de Lu Bagnu qui se trouve dans la localité du même nom, juste à coté de Castelsardo. L’occasion d’assister à un magnifique coucher de soleil.

Jour 8: Castelsardo

Plage San Pietro a marre di Valledoria 🌊🌊🌊🌊🌈🌈🔆

Journée plage avec cette immense plage avec une rivière à proximité. Malheureusement le vent a rendu impossible la baignade.

Quelle journée reposante!

Jour 9 : Castelsardo-Stintino

Plage Pellosa

THE plage! Dans tous les guides de voyages consacrés à la Sardaigne , vous avez des photos de la plage de la Pelosa. Evidemment n’espérez pas être seul sur cette plage! Et puis le comble, est qu’il est nécessaire d’acheter une natte de plage pour la poser sur le sable afin de ne pas l’abîmer. Des vendeurs en proposent pour 10€. Non pas qu’on soit en mode rebelle, mais on décide de juste prendre des photos de cette plage, qui, on peut se l’avouer est quand même magnifique ! Quelle couleur de l’eau!

Il faut bien faire attention ou on se gare. Car dit plage pour touristes, dit parking à payer (il me semble 2€ de l’heure). Et on ne rigole pas, les pervenches contrôlent toute la journée. Avant cette plage, il y a un parking gratuit qui est vraiment pas mal, premier arrivé, premier servi, un peu de marche mais une sacré économie si vous restez la journée sur cette plage.

Plage Della Torre

Du coup, pour éviter de chercher à se poser sur une petite place laissée libre (et surtout pour éviter d’acheter une natte de plage), on profitera de la plage Della Torre qui est juste à côté. Un snack est juste au dessus pour pouvoir reprendre des forces avant de s étaler sur un transat et se baigner. Beaucoup moins de monde sur cette plage qui est très agréable.

Jour 10 : Stintino – Alghero 🎇

Une excursion avait été réservé la veille pour aller sur l’ile d’Asinara. Annulée le matin même pour mauvaises conditions climatique (cette excuse restera vraiment un mystère vu la météo du jour!), on se dirige vers Alghero. Sur la route, on s’arrête à la plage de Porto Ferro. 20 minutes de marche sont nécessaire pour y accéder.

Plage de Maria Pia

La plage de Maria Pia se trouve juste avant d’arriver à Alghero. Elle est immense et juste parfaite. Avec un restaurant à proximité pour se faire plaisir.

Alghero

Après avoir bien profité de la plage, le GPS nous emmène à l’appartement réservé à Alghero. Mais pourquoi il n’y a que des piétons dans ces rues ? Mais non comment on fait ? Marche arrière dans les rues d’Alghero bien sûr ! Merci aux piétons de s’écarter lors de ce convoi exceptionnel ! En tout cas, le premier aperçu laisse penser que la ville a l’air d’être sympa pour les piétons mais pas pour les voitures ! Après avoir posé la voiture dans un parking complètement dégueulasse mais tellement heureux de l’avoir trouvé, on atteindra l’appartement à pieds.

Remis de nos émotions, on peut profiter d’Alghero. Et la gros coup de cœur pour cette ville de 44 000 habitants (la 5 ème de Sardaigne). Les quatre siècles de domination espagnole (catalan-aragonaise) persistent encore dans la culture, l’architecture et la langue parlée, ce qui a laissé des fortes influences catalanes

La promenade sur les remparts et notamment au coucher de soleil est magnifique. Quelle atmosphère avec ce chanteur, qui je pense, aurait fait pleurer le plus joyeux de tous les passants. De jour comme de nuit cette ville est juste magnifique !

Et puis comme on est en Italie, on opte pour des sushis pour changer un peu des pâtes et des pizzas!

Jour 11 : Parc naturel régional de Porto Conte ★🔆

Grotte de Neptune

La grotte de Neptune a été découverte par un pêcheur local au 18 ème siècle. Elle doit son nom au dieu romain de la mer Neptune.

On peut accéder aux grottes de Neptune soit à pieds, en descendant 650 marches ou y aller en bateau à partir d’Alghero. Et parce qu’on est des fous, on décide d’y accéder à pieds. Donc bien sur pour éviter le monde, il vaut mieux y aller tôt. La première descente est à 9h (il y en a toutes les heures). Arrivés à 8h30, 7 places de parking…on est troisième! Petite déception je pensais bien qu’on serait les premiers mais il faut croire qu’il y a plus fou!

Allez c’est parti! La descente est très agréable, et surtout tout le monde est plein d’énergie.

Arrivé en bas, il faut payer 13 € par personne pour la visite. Si vous ne voulez pas payer vous pouvez faire demi tour mais ça serait dommage d’avoir descendu toutes ces marches et de devoir les remonter sans rien avoir vu!

Départ 9h15 pour une visite avec un guide. Pas le choix c’est obligatoire. Le parcours dure environ 30 minutes. C’est juste magnifique. Par contre les commentaires j’avoue ne pas avoir tout compris (en anglais pourtant) mais ça avait l’air intéressant. La visite est vraiment magnifique et absolument à faire. Par contre surtout ne pas toucher les stalactites ou les stalacmites sous peine d’entendre un guide très énervé (je pense que la dame concernée s’en souviendra longtemps!)

Une fois la visite finie, il faut remonter les 650 marches. Mais vous pouvez prendre beaucoup de photos pour récupérer alors ça va ! Ça se fait bien. Une fois arrivée, il y a un petit snack qui permet de se rafraîchir un peu après autant d’efforts. Et puis la, vous vous rendez compte que le parking est plein (en même temps il n’y a que 7 places) mais surtout qu’il y a beaucoup de bus qui font descendre les touristes. Et pour les voitures, la marche doit être longue pour accéder au site étant donné la file de voitures garées le long de la rue.

Vraiment THE visite si vous êtes dans le coin. C’est juste magnifique et vraiment hors du temps.

Porticiolo

Après les grottes de Neptune, retour à la terre ferme avec une visite rapide du Parc National de Porte Conte.

Le premier arrêt est le belvédère de Porticiolo. La vue est magnifique sur la plage.

Une marche de 10 minutes est nécessaire pour accéder à la plage Di Porticiolo. Elle est située à coté d’un camping mais elle est étonnement calme (c’est à dire vide).

Il est également possible d’accéder à la tour Porticciolo pour une vue panoramique.

L’occasion de croiser des chercheurs. De quoi, je ne sais pas mais ils cherchaient bien !

Jour 12 : Alghero -Bosa

La route pour aller à Bosa est juste magnifique. On a juste envie de s’arrêter tous les kilomètres. La route ne permet pas de rouler très vite (enfin quand on respecte les limitations de vitesse!), mais quel moment de solitude quand un bus me doublera. Première fois de ma vie, je ne m’en remet toujours pas!

Bosa

Une fois arrivé à Bosa, quelle déception. Après le coup de cœur d’Alghero, difficile d’apprécier une nouvelle ville. Surtout quand celle ci apparaît triste et sans âme.

Mais heureusement, il y a un petit train ! Pas de notre faute, il est passé juste devant nous ! Du coup, difficile de résister. Et la au miracle, la ville apparaît beaucoup plus sympathique et même avec un certain charme. Le moral remonte un peu heureusement ! La ville est traversée par la rivière Temo (seule rivière navigable de la Sardaigne).

Château Malaspina

Tant qu’à être sur place, autant visiter le château Malaspina. Mais en voiture cette fois pour essayer de se garer au plus près. Ensuite, l’accès au château se fait par une belle pente. Avec presque 40 degrés c’est compliqué mais ça se fait.

Le château Malaspina a été construit par les Malaspina, famille noble de Toscane en 1112. La forteresse est composée de sept tours reliées par des murs d’une longueur de 300 mètres et couvrant environ un hectare. Dans le centre se trouve les ruines du château, une place d’armes et l’église Notre Dame de Sos Regnos Altos construite entre le XII ème et XIII ème siècle.

Le château en lui même n’a aucun intérêt mais la vue sur Bosa est magnifique !

Et puis un miracle a eu lieu ! Jésus is coming back! Il prenait même des photos! Je crois que ça aura été un de mes plus gros fou rire. Rien que de l’écrire j’en rigole encore ! Et pour information Jésus était français!

Plage de Bosa

Pour la dernière après midi en Sardaigne, direction la plage de Bosa. Dernière baignade, dernière sieste sur la plage, derniers jeux sur la plage, dernier coucher de soleil, dernier service rendu par mon ami le parasol.

Un peu triste de se dire que l’aventure en Sardaigne est terminée. Le lendemain, nous avons repris la route en direction de l’aéroport d Olbia. Encore un grand moment de conduite étant donné la limite de vitesse (que personne ne respectait). Il est temps de rendre la voiture (sans problème) pour prendre l’avion mais pas pour un retour en France ! L’aventure italienne n’est en effet pas finie ! La suite arrive bientôt mais en attendant je vous propose un résumé de ce road trip avec mes coups de coeurs, des conseils au niveau de hôtels et des restaurants.

Résumé de 12 jours en Sardaigne:

Jour 1Olbia – Porto Cervo- Palau
Jour 2Palau- Iles Maddalena
Jour 3Iles Maddalena
Jour 4Iles Maddalena – Santa Theresa de Gallura
Jour 5Santa Theresa – Costa Paradisio
Jour 6 Costa Paradisio 
Jour 7Costa Paradisio – Castelsardo 
Jour 8Castelsardo
Jour 9Castelsardo – Stintino
Jour 10Stintino- Alghero
Jour 11Alghero 
Jour 12 Alghero- Bosa

A faire absolument :

  • Excursion dans les îles Maddalena
  • Alghero
  • Grottes de Neptune
  • Bosa

Hotels/ appartements

Ci dessous la liste des hôtels ou nous avons séjourné.

Ville Hôtels prixAvis Commentaires
PalauHotel Piccada110– Proximité des
arrêts de bus
– Bruyant
MaddalenaHotel Garibaldi95⭐⭐– Difficulté pour
se garer
– Petit déjeuner
inexistant
Santa TheresaHotel l’Ancora64⭐⭐⭐– Chambre avec balcon
– Petit déjeuner avec produits surgelés
Costa ParadisioVillaggio Costa
Paradiso
98⭐⭐⭐⭐Bungalow avec vue magnifque
sur la mer 
CastelsardoHotel Rosa Dei
Venti
84⭐⭐⭐– Chambre avec balcon
– Bon Petit déjeuner
StintinoHotel Cala Reale131⭐⭐⭐⭐– Chambre avec balcon
– Buffet à volonté le soir
– Petit déjeuner copieux
AlgheroCiutat Alghero110⭐⭐⭐⭐⭐Appartement
avec vue
magnifique sur
la mer
BosaHotel Palazzo
Da Pischedda
110⭐⭐⭐⭐⭐– Grande terrasse avec vue sur le
chateau
– meilleur petit déjeuner

Restaurants

Il n’y a pas à dire, on mange bien en Italie! Je vous mets quelques photos pour vous donner envie. Par contre, attention, les couverts, le pain et l’eau sont payants. Il faut compter 2 à 3 € par personne. Mention spéciale à la bière Ichnusa aussi !

Prochaine destination en Italie à venir…

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :