Suisse

Neuchâtel: une ville aux airs de contes de fées

Ma semaine de vacances en Suisse se poursuit en arrivant dans un nouveau canton. Et je dois avouer que j’aime de plus en plus découvrir ce petit pays qui offre tellement de belles choses. Du coup, aujourd’hui, je vous emmène à la découverte de la ville de Neuchâtel et de son lac.

Je ne savais pas à quoi m’attendre en arrivant dans cette ville. En effet, je connaissais Neuchâtel de nom mais sans plus. Après avoir eu un coup de coeur pour la ville de Gruyères, serait ce un nouveau coup de coeur lors de ce séjour? Et après le lac de Morat, vivrais je encore un moment magique au bord d’un lac?

Neuchâtel: une vieille ville aux allures de contes de fées

La ville de Neuchâtel, 33 489 habitants, est le chef-lieu du canton de Neuchâtel. Elle se situe à l’ouest de la Suisse, sur la rive gauche du lac de Neuchâtel. Elle se situe à 40 kilomètres de Berne, à 106 kilomètres de Genève et à 74 kilomètres de Besançon.

En arrivant à Neuchâtel, il est très facile de se garer sur les nombreux parking (payants) à disposition. Ensuite, rien de tel que de prendre un café pour commencer à profiter de l’ambiance de la ville. Le charme commencerait il à opérer?

Ensuite, rien de tel de marcher et de se perdre dans les rues de la ville.

Place Pury

On commence par la place Pury. Elle tire son nom de David de Pury (1709- 1786) qui a légué une grande partie de sa fortune à la ville de Neuchâtel. Idéal jusque là… toutefois, celle ci serait bâtie sur le commerce triangulaire et l’exploitation des esclaves. Etant donné l’actualité, cet héritage pose un vrai problème de conscience à la ville et à ses habitants. D’ailleurs, en juillet 2020, une pétition de citoyens réclame, au nom de la lutte contre l’esclavagisme, l’enlèvement d’une oeuvre de Pury qui se trouve sur la place.

La première impression lors de notre arrivée sur cette place était assez étrange notamment à la vue de ces étranges animaux au premier plan et en arrière plan ces édifices qui ressemblent à des petits châteaux. Après recherches, il s’agit de bufflonnes réalisées par Davide Rivalta et offertes par une habitante de Neuchâtel à la ville (décidément la ville peut se vanter d’avoir de nombreux donateurs!).

Place des Halles

Ensuite, on prolonge avec la place des Halles. Elle est centrale dans la mesure où trois fois par semaine en été et deux fois en hiver, le marché de Neuchâtel s’installe sur cette place. De nombreux habitants en profitent également pour prendre un café en terrasse.

Par ailleurs, sur la place des Halles, on découvre la Maison des Halles. Elle a été réalisée vers 1570 par Laurent Perrenoud sur des terres gagnées sur le lac. Auparavant, cette maison abritait les marchandises les plus précieuses à savoir les céréales et les textiles. Elle est aujourd’hui classée monument historique mais surtout elle s’est transformée en salles de séminaires, bar, et restaurant (le café des Halles).

C’est d’ailleurs le restaurant qu’on a choisi pour déjeuner. Pas de déception. Le repas était très bon. Cependant, attention aux prix sur la carte. Pour ne pas avoir de mauvaise surprise, la formule du midi est un bon compromis.

Café des Halles :

  • Pour plus d’informations, vous pouvez consulter la carte en ligne
  • Adresse : Rue du Trésor 4, 2000 Neuchâtel

Place de la Croix du Marché

On poursuit la promenade en se dirigeant vers la Place de la Croix du Marché. Je pense que cette place est la plus belle de Neuchâtel. Une vraie claque en la découvrant!

Sur cette place se trouve la fontaine du Banneret qui est la plus ancienne fontaine construite à l’extérieur des premières fortifications de Neuchâtel. Elle servait alors à abreuver les vaches et les chevaux. Son aspect actuel date de 1581. Elle est surmontée d’une statue de banneret (seigneur dominant qui avait le droit de lever bannière), qui a depuis été restaurée.

Derrière la fontaine se trouve la tour de Diesse. Elle a été construite au 10 ème siècle puis reconstruite vers 1250. Ensuite, une horloge y a été installée en 1575. A l’origine, elle abritait du haut de ses 3 étages, une prison. Aujourd’hui, il s’agit d’une galerie d’art avec des expositions.

Cette tour est située à l’entrée de la rue du château, conduisant à la collégiale et au château (attention ça grimpe bien!).

L’église collégiale de Neuchâtel

C’est quoi une église collégiale? Alors pour la définition, une église collégiale est une église qui possède “un chapitre de chanoines composé d’un nombre fixe de clercs séculiers“. Rien que ça? Je suis sure que vous avez tout compris! En tout cas, la construction de la Collégiale fut lente dans la mesure ou elle s’étala sur quelques décennies entre la fin du 12 ème siècle et du 13 ème siècle.

Le château de Neuchâtel

Après avoir bien grimpé, on arrive enfin au sommet! On découvre tout d’abord le parc du château avec ses remparts…et ses animaux (encore et toujours!).

Ensuite le château apparait devant nous. Quelle belle surprise ce château qui pourrait sortir tout droit d’un dessin animé!

Il était à l’origine une résidence seigneuriale, avant de connaître de très nombreuses transformations au fil des siècles. Son histoire est indissociable de celle des souverains neuchâtelois, puisqu’il est le siège du pouvoir régional depuis le 11 ème siècle et qu’il accueille aujourd’hui encore le gouvernement et une partie de l’administration fédérale et du canton de Neuchâtel.

La vue qu’il offre sur la ville et le lac de Neuchâtel est juste magnifique. D’ailleurs, on peut apercevoir la tour des Prisons. Cette tour est la plus vielle construction de la ville. En effet, la base daterait du 10 ème siècle et les grands blocs proviendraient d’une bâtisse plus ancienne, éventuellement romaine. 

J’ai été littéralement charmée par la découverte de la vieille ville de Neuchâtel. Cette dernière a vraiment un petit coté magique avec ces édifices historiques.

Après ces belles découvertes, on quitte la vieille ville de Neuchâtel à regrets pour se se diriger vers le lac de Neuchâtel. L’avantage de Neuchâtel est que tout peut se faire à pieds.

Le lac de Neuchâtel

Avec 38 kilomètres de long et 8 kilomètres de large, le lac de Neuchâtel est le plus grand lac entièrement situé en Suisse (le Lac Léman et le Lac de Constance partagent des frontières). Il est situé au pied du Jura, sur le plateau suisse. Il borde le territoire de quatre cantons à savoir Neuchâtel (86 km2), Vaud (74 km2), Fribourg (53 km2) et Berne (2 km2). Ses principaux affluents sont la Thièle et le canal de la Broye qui le relie au lac de Morat. Il se déverse dans le lac de Bienne par le canal de la Thielle.

On se dirige donc vers le lac de Neuchâtel que l’on découvrira en restant à Neuchâtel, puis en effectuant une croisière sur le lac et enfin en allant à Yverdon les Bains.

Promenade le long du lac de Neuchâtel à Neuchâtel

A Neuchâtel, il est possible d’effectuer une belle promenade en longeant le lac. Ainsi on parcourt le Quai Ostervald puis on passe par le port et les Rives Jeunes.

Le quai Ostervald

En revenant de la vieille ville, on commence donc par longer le quai Ostervald. On peut effectuer des pauses pour profiter de la vue. Tellement agréable!

On arrive ainsi à une passerelle qui s’avance dans le lac. Il s’agit de la passerelle des Utopies. Elle a été créée en 1991 dans le cadre du 700 ème anniversaire de la Confédération.

La vue de la passerelle est tout aussi impressionnante que magnifique. En effet, il faut avoir confiance en la structure de la passerelle pour avancer mais la vue sur le lac, les montagnes et la ville de Neuchâtel est juste magnifique. On peut même apercevoir le Mont Blanc!

Je pense que j’aurais pu rester des heures sur cette passerelle à admirer la vue. Toutefois, la couleur de l’eau étant tellement belle et attirante, et surtout étant donné la chaleur, j’ai été prise d’un élan de folie et j’ai donc voulu voir me rafraichir dans le lac.

Pas de mauvaise surprise, l’eau est à température idéale!

Le port

Ensuite, on arrive au port de Neuchâtel qui est le point de départ de toutes les excursions. Concernant les cabanes, n’y aurait il pas un petit air de Melbourne?

Jeunes Rives

On poursuit la promenade avec les Jeunes Rives et la plage du même nom. On en profite même pour faire une pause à l’ombre. Tellement agréable.

Croisière sur le lac de Neuchâtel

Pour profiter encore plus du lac, on a opté pour une croisière qui fait la boucle suivante: Neuchâtel – Cudrefin – Portalban – Neuchâtel en 1h20.

Du bateau, on a pu avoir une belle vue sur Neuchâtel. Pour le reste, grosse déception. En effet, aucune montagne à l’horizon, le voyage était assez ennuyeux et finalement très long (même si ce n’était qu’1h20).

  • Pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site Internet de la compagnie.
  • Prix : 30.40 CHF par personne

Pédalo sur le lac de Neuchâtel à Yverdon les Bains

A la fin du séjour, en repartant en direction de la France, nous nous sommes arrêtés à Yverdon les Bains. L’occasion de profiter une dernière fois du lac de Neuchâtel mais cette fois en faisant du pédalo. Un vrai bon moment sur l’eau et dans l’eau!

Et voila, encore une journée de vacances passée. En tout cas, j’ai adoré la ville de Neuchâtel. Pour moi, elle a un petit coté magique, genre conte de fées avec ses édifices. Me serais je prise pour une princesse? Je ne sais pas mais j’ai défintivement été charmée. Concernant le lac de Neuchâtel, je n’aurais pas vécu de moment magique comme au lac de Morat mais j’ai adoré la promenade le long du lac notamment avec la passerelle des Utopies.

Les vacances en Suisse commencent malheureusement à toucher à leur fin mais il me reste encore de belles choses à vous montrer…

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :