Auvergne

Visite du village d’Arlempdes (Haute Loire) : labellisé plus beau village de France

Cet article est un peu spécial car il est écrit en plein confinement. Plus de deux semaines que nous ne pouvons sortir. Je ne sais pas si c’est de la nostalgie, de la tristesse ou de la mélancolie mais j’avais envie d’écrire cet article sur le village d’Arlempdes, labellisé plus beau village de France, dans la mesure ou cette visite a été la dernière avant le confinement.

Le confinement

Aujourd’hui nous en sommes au dix-huitième jour de confinement… 18 jours que nous sommes privés de liberté, que nous restons chez nous pour sauver les autres et se sauver, que nous ne pouvons voir nos proches, nos amis, nos collègues. 18 jours que nous écoutons chaque jour les informations en étant effrayés de ce qui se passe à coté de chez nous et des chiffres vertigineux annoncés. 18 jours que nous attendons 20 heures avec impatience pour applaudir nos soignants.

A titre plus personnel, ce sont 18 jours de télétravail et ce sentiment d’impuissance quand vous réalisez que votre travail n’est pas une mission prioritaire. Mais surtout le plus difficile est de ne pas pouvoir aider les collègues qui eux sont en difficulté.

18 jours qu’il faut trouver des activités pour s’occuper l’esprit. Rangement, nettoyage, tri des vêtements et des papiers, déballage des cartons qui traînaient depuis le dernier déménagement, arrosage des plantes. Une fois cette to do list effectuée, il faut à nouveau trouver des idées d’occupation. Mais ce n’est pas toujours évident quand l’envie n’est pas la. Des baisses de moral fréquentes, un manque de motivation pour faire le moindre petit geste, le chemin vers l’isolement et la dépression est tout tracé. Heureusement qu’il y a le téléphone et Internet pour rester en contact avec nos proches et amis. Cela permet surtout de réaliser que l’on est pas seul même si souvent on a ce sentiment.

18 jours que je sors sur mon balcon pour prendre l’air ou que je sors pour faire le tour de mon bâtiment. Bon après, je ne devrais pas me plaindre car le paysage n’est pas si terrible en habitant au Puy en Velay.

Par ailleurs, une de mes grandes passions est d’organiser des voyages et de voyager. Passer des heures, voire des jours, à préparer un voyage et attendre le grand départ avec impatience. Avec la fermeture des frontières et le confinement tous les projets tombent à l’eau. Difficile d’imaginer l’avenir et surtout difficile d’imaginer que l’on va pouvoir voyager à nouveau.

Comment va t-on pouvoir reprendre une vie normale après le confinement? Je n’en ai aucune idée et surtout je n’arrive pas à imaginer que la vie sera la même après des jours, des semaines voir des mois à être confiné. Mais pour l’instant, la seule chose qui compte c’est que l’on stoppe ce p**** de virus et que l’on reste à la maison, même si c’est dur. Dur physiquement car l’activité physique est très limitée en restant à la maison et dur moralement car le manque de notre vie d’avant est tellement fort.

Même si le coeur n’est pas à la fête et donc tout en restant à la maison, je vous propose de partir dans le village d’Arlempes.

Arlempdes labellisé plus beau village de France

Le village d’Arlempdes

Le village d’Arlempdes est situé en Haute Loire, à environ 30 minutes, soit 30 km du Puy en Velay. Il compte 138 habitants. Ce village médiéval avec ses maisons en pierre est labellisé plus beau village de France. Il est perché sur un piton volcanique entouré de la Loire.

L’église Saint Pierre

L’église Saint-Pierre se dresse dans le village d’Arlempdes. Il s’agit d’un édifice roman à nef unique du XII ème siècle, avec un clocher à peigne à quatre arcades ainsi qu’une croix en pierre sculptée.

Arlempdes labellisé plus beau village de France

La poterne

La poterne est une petite porte qui était intégrée aux murailles d’une fortification, de façon discrète et qui permettait aux habitants d’un château de sortir ou de rentrer à l’insu de l’assiégeant. Celle d’Arlempdes date du XI ème siècle.

Arlempdes labellisé plus beau village de France

Le château d’Arlempdes

Clément IV, pape de 1265 à 1268, fut le premier à mentionner le château d’Arlempdes en 1267. Ensuite en 1450, Diane de Poitiers épouse Charles de Poitiers et devint Dame d’Arlempdes. Les Poitiers firent restaurer et reconstruire le château qui surplombe la Loire. Grâce à sa position stratégique au sommet du ” Grand Rocher “, la forteresse d’Arlempdes fut longtemps réputée imprenable. Elle se divisait en deux parties avec l’esplanade ” Cour d’armes ” et le quartier d’habitations composé d’un corps de logis très étendu.

Aujourd’hui, le château est en ruines, sauf la chapelle et le bâtiment près de celle-ci. Par ailleurs, les restes du château sont inscrits au titre des monuments historiques depuis 1926. Il est d’ailleurs possible de visiter les vestiges du château. Malheureusement, je n’ai pu le faire car il est ouvert du 15 mars au 15 octobre (bon vu le confinement je pense qu’il n’a jamais ouvert). Toutefois, si un jour, vous prévoyez de venir, il faut acheter ses billets d’entrée à l’hôtel du Manoir. Il est même possible de faire des visites guidées de 30 minutes en juillet et août.

J’espère que vous avez aimé la découverte d’Arlempdes, labellisé plus beau village de France. En attendant patiemment la prochaine sortie, je vous souhaite bon courage à tous pour le confinement. Hauts les coeurs!

7 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :